Le project de réforme energétique du Mexique inquiète les Etats-Unis

Publicado el 3 de febrero. 2022 a las 16:07Mis à jour le 3 fevr. 2022 a las 17:37

Les Relations between le Mexique et les Etats-Unis étaient finalement plus apaisées sous Donald Trump… Les projets du presidente de México, Andrés Manuel López Obrador (AMLO), suscitent l’unquiétude de Washington et des milieux d’affaires. En particular, la réforme énergétique, dont le project de loi doit être étudié par le Parlement mexicain dans les semaines qui vienent.

Enrique Peña Nieto, y Enrique Peña Nieto, y el reformador de la constitución para fortalecer las empresas públicas nacionales. Le texte réserverait au moins 56 % de la producción de electricidad a la Comisión Federal de Electricidad (CFE), 100 % empresa pública, 38 % real. Le gouvernement de gauche de Lopez Obrador aguarda ainsi maîtriser les rates de l’électricité et maintenir les hausses de prix sous l’inflation, qui atteint son plus haut niveau after vingt ans au Mexique (+7.36% en 2021).

Contratos cancelados

Le projet de loi annulerait aussi les contracts pasa par 34 producteurs d’énergie privé pour fournir de l’électricité au national réseau et par 239 plants qui alimentent directement des entreprises. Des usines qui utilisent quasiment toutes des énergies renuvelables o du gaz naturel. Le réseau d’électricité serait enfin alimenté, en priorité, par les plants détenues par des entreprises publiques – majoritairement au charbon – au detriment d’usines privées utilisant le solaire ou l’éolien, même si celles-ci sont moins chères.

Autant d’éléments qui font craindre à l’administration Biden que cette réforme ne porte un coup fatal aux teams conjoints des deux pays en faveur des énergies vertes, mais aussi aux investissements américains. La secretaria americana de la energía, Jennifer Granholm , a rencontré, il y une dizaine de jours, son homologue mexicaine, Rocio Nahle, ainsi que le président mexicain. « Dans chacune des reunions, nous avons expresa las preocupaciones de la administración Biden-Harris ante el impacto negativo de las reformas energéticas en project sur l’investissement privé americain au Mexique », at-elle souligné.

READ  "La gente se cansa de tantas jodidas transacciones"; AMLO por reacciones a la denuncia de Lozoya

La reforma previa aussi de conservar un monopolio de Estado en la producción de litio, particularmente la investigación para las baterías de vehículos eléctricos y microprocesadores.

De otras fuentes de tensión

México una promesa de recibir dans les prochaines semmaines les entreprises privées et d’écouter leurs doléances. Ciertos pensaron que, para faire passer la réforme constitutionnelle qui nécessite une majorité des deux tiers, «AMLO» devra faire des concesiones. Plusieurs voix, dans son propre camp, ont exprimé leurs réserves et les parlementaires des Etats du Nord, très liés aux Etats-Unis, devraient voter non. Las medidas de Certaines pourraient également aller à l’encontre du traité de libre-échange qui lie les Etats-Unis, le Mexique et le Canada.

Le dossier energétique n’est pas la seule fuente de tensión entre México y Washington. Alors que les deux alliés ont présenté en début de semaine, un plan d’action common pour la securité, le président mexicain à dénoncé la présence sur son d’agents americains, du FBI, de la CIA or de la DEA. Un projet de loi entend d’ailleurs « réguler les agissements des agent étrangers ».

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.