Comentar Macron se convierte en parte de la crisis ucraniana para encontrarse en escena con el chef de guerre

La reunión del presidente con Vladimir Poutine ce lundi offre l’opportunité au chef de l’Etat d’étoffer sa stature internationale, très loin des vicissitudes de la campagne présidentielle des autres candidatos.

Prendre de la hauteur et poser en negociateur de la crisis aux frontières de l’Europe. Emmanuel Macron se reunió con Vladimir Poutine lundi a Moscú, envió al presidente ucraniano Volodymyr Zelensky a Kiev. El nuevo esfuerzo diplomático del presidente francés vierte parvenir a la une désescalade dans la crisis ukrainienne se veut très politique, à moins of 70 jours du premier tour.

Lier son entrée en campagne à la situacion ucraniana

Después de plusieurs jours, el chef de l’État multiplié les appels con los homólogos rusos y ucranianos ainsi qu’avec Joe Biden. Cet activisme est directement lié à ses propos tenus dans La voz del norte mardi dernier, liant son entrée en campagne à la status en Europe de l’Est.

«Je ne peux pas raisonnablement explicar aux Français that je vais m’adonner à ce temps démocratique important, alors that je leur ai dit that je serai président jusqu’au bout et that nous avons une crisis à la frontière ukrainienne qui menace notre sécurité colectivo «, para explicar el presidente dans les colonnes du quotidien régional.

Apparaître au-dessus de la mêlée

Cette rencontre aussi le mérite de permettre au président d’apparaître au-dessus de la mêlée électorale, très loin des débats qui agitent les candidats à la présidentielle.

«On comprend bien pourquoi la presidence pruebe esta estrategia. Il ya un petit côté ‘je gère la paix et la guerre dans le monde tandis that Valérie Pécresse et Éric Zemmour s’amusent à faire des meeting’. D’autant plus qu’une rencontre avec son homologue russe va faire la une de tous les journaux», analysait auprès de BFMTV.com Pierre Haski, periodista y especialista en relaciones internacionales, il ya quelques jours.

Volver l’Europe au cœur du jeu

Ces échanges permettront égaement à Emmanuel Macron, en pleine presidence tournante française de l’UE, de remettre lesinstituciones européennes au cœur du jeu. Bruxelles a en effet été absente des premières discusiones Russo-Américaines sur l’Ukraine.

«Le point de départ de cette crisis, c’était Vladimir Poutine face aux Americains in sautant au-dessus de l’Europe. En premier aujourd’hui», décrypte Patrick Sauce, éditorialiste politique pour BFMTV.

La stratégie compte cependant un bémol: le time de l’issue de cette crisis. Si ciertos spécialistes tablent sur une sortie of rapide crisis, d’autres estiment que l’intérêt des Russes peut être de jouer la montre. La seconde hypothese rendrait plus compliquée l’entrée dans l’arène de la campagne présidentielle pour Emmanuel Macron.

READ  Nuevo revés para la NRA, que no puede escapar a la justicia de Nueva York

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.