Explosion, tirs, civils tués… Ce que l’on sait du raid americain qui a permis d’éliminer le chef de Daesh

C’est une opération qui a été planifiée sur plusieurs semaines, avec une logistique proche de celle qui avait permis de tuer Oussama Ben Laden. Dans la nuit de mercredi à jeudi, a raid americain mené dans le nord de la Syrie a permis d’éliminer el líder de Daesh, el anónimo Joe Biden. Encerclé par les force américaines, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi s’est fait exploser, tuant sa femme et au moins deux enfants. Au total, le raid a fait neuf morts, sans pertes côté americain. Washington asegura qu’aucun civil en el été tué par ses troupes.

Joe Biden y Kamala Harris dans the Situation room de la Maison Blanche pendant le raid. – Noticias EyePress//SIPA

El chef local de Daesh « il ya plusieurs mois »

Selon les récits de plusieurs responsables de l’administration américaine, le chef de Daesh, qui a succédé il ya deux ans à Abou Bakr al-Baghdadi, lui aussi eliminé par les Etats-Unis, été localisé « il ya plusieurs mois » près de camps de déplacés de la localité d’Atmé, dans la région d’Idleb, pres de la frontière avec la Turquie, dans le nord de la Syrie, contrôlée en grande partie par les djihadistes et les rebelles.

El líder de Daesh, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi.
El líder de Daesh, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi. – Noticias EyePress//SIPA

Biden ordonne alors aux services de renseignement de confirmer son identité du chef djihadist, ce qui est fait début décembre. Le président américain donne l’ordre au Pentagone de préparer une opération pour l’éliminer.

Unir drone frappe excluir

Mardi, el ministro de Defensa, Lloyd Austin y el jefe de cocina, el general Mark Milley, informador Joe Biden de los detalles de la operación para la maqueta de la maison o el caché al-Qourachi. Un drone frappe está excluido de la causa de la presencia de nombreux enfants dans le petit immeuble de trois niveaux où le chef de Daesh vit avec sa famille au deuxieme étage, sans ever sortir de chez lui. Un de ses tenientes habitan avec sa famille au premier étage. Il fait les cursos pour al-Qourachi et transmet ses message à l’organization djihadiste. Au rez-de-chaussée, una familia que ignora tout du locataire du deuxieme étage.

READ  EN VIVO - Covid-19: 5,005 pacientes de cuidados intensivos, la situación de salud está mejorando
Vu aérienne de la résidence dans laquelle le leader de Daesh, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, est mort d'un raid américain dans le nord de la Syrie, el 3 de febrero de 2022.
Vu aérienne de la résidence dans laquelle le leader de Daesh, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, murió en un ataque estadounidense en el norte de Siria, el 3 de febrero de 2022. – Abdulaziz KETAZ/UPI//SIPA

C’est donc le raid aéroporté qui est choisi to minimize le risque de victimes civiles. L’une des options envisagées est qu’al-Qourachi se fas exploser, comme l’avait fait al-Baghdadi. Des ingénieurs de l’armée, consultés, examinent le bâtiment et conclusive qu’il ya peu de risques qu’il s’effondre sur les habitants des autres étages.

Explosion et échange de tirs

Un peu après minuit, jeudi, des helicopteres déposent les militaires à proximité du bâtiment. Le Pentagone est resté très discret sur le nombre des soldats américains impliqués et leur équipement, indiquant simplement que le raid n’a compté que des soldier d’élite americains. Dès leur arrivée, ils appellent les résidents à quitter l’immeuble. La famille du rez-de-chaussée sort, avec quatre enfants, ils sont placés en sécurité.

Via de puissants hauts-parleurs, les force américaines donnent une opportunité à al-Qourachi et aux occupants of the résidence de se rendre. Un témoin raconte Guau New York Times avoir entendu une voix en arabic dire : « Si te vas a rendir, todo el mundo estará en seguridad. Ceux qui restent vont mourir».

El líder de Daesh, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, s'est fait exploser lors d'un raid américain en Syrie, el 3 de febrero de 2022.
El líder de Daesh, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi, s’est fait exploser lors d’un raid américain en Syrie, el 3 de febrero de 2022. – EyePress News//SIPA

Selon Joe Biden, «dans un acte ultime de lâcheté», al-Qourachi se fait exploser, tuant sa femme et deux enfants – il n’est pas clair s’il s’agit des siens. La deflagración «este relato puissante au deuxieme étage que des corps sont projects à l’extérieur», informada por la Maison Blanche. Le lieutenant de Qourachi et sa femme beginnt alors à tirer sur les soldats américains, qui répliquent et les tuent. Un enfant est également tué dans l’échange de tirs more quatre autres sortant un premier étage, dont un bébé, et sont évacués. Peu après, des individus armés s’approchent des force américaines et leur tirent dessus. Deux d’entre eux sont tués et les autres s’enfuient.

READ  En Annapolis, otro avance histórico para Kamala Harris

Identificado por ADN

Parmi les corps trouvés à l’extérieur figure celui de Qourachi lui-même, un relato del chef des force américaines au Moyen-Orient, el general Kenneth McKenzie. Il is identifié par ses digital Companies et son ADN, et son corps est laissé sur place. Au début de l’oération, un des hélicopteres est endommagé. Il est décidé de le déplacer à distance des zones résidentielles et de le détruire. Les soldats americains sont évacués sans encombre.

Joe Biden y Kamala Harris ont suivi promocionan la operación después de la Sala de Situación de la Maison Blanche, en comunicación permanente con los chefs militares. Au total, le raid a fait 9 morts, et dix civils sont sains et saufs, dont huit enfants. « Cette opération a été spécifiquement conçue et menée pour éviter les victimes civiles au maximum », la conclusión del Ministro de Defensa, si disant « très fier » du raid dans un communiqué.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.