L’ocean, la science et le citoyen

A l’occasion du One Ocean Summit, Mer et Marine donne la parole aux chercheurs de l’Institut de l’Océan de l’Alliance Sorbonne Université. Avec pour beginr, aujourd’hui, cet article sur le développement des sciences participatives écrit par Isabelle Le Viol et Christian Kerbiriou.

If the ocean is reconnu with me source de vie, de ressources essentielles pour l’homme, comme un elément clé du fonctionnement de notre planète, une gran parte de son fonctionnement demeure encore inconnue… La connaissance de la répartition des espèces y est encore très lacunaire, une gran parte de los restantes encore à décrire, leurs inter-relations à comprendre, les processus en jeu dans le fonctionnement des écosystèmes à documenter. Surtout, ante el declive masivo de la biodiversidad 1 et au changement climatique en cours, un des enjeux majeurs est de comprendre et hiérarchiser les effets de nos activités humaines sur son fonctionnement, pour mieux anticiper leurs conéquences, et donc act et mieux la protéger. Ainsi au-delà de l’enjeu de développer ces connaissances, cellu de leur appropriation par la société pour des choix éclairés est-il bien sûr essentiel.

Si la place du scientifique es au cette construcción y transmisión de savoirs, celle du citoyen n’est pas cantonnée à celle d’écouteur! Il également un acteur clé de leur Transmission, Orient leur utilization et peut être un véritable partenaire de leur elaboration. Cette place est ainsi de plus en plus reconnue à travers les recherches et les sciences participatives, à savoir des formes de production de connaissances scientifiques auxquelles des acteurs non-scientifiques participante de fazon active et délibérée dos. Recuperan los programas d’étude o recherche dont la philosophie repose ainsi sur le partage de la démarche scientifique entre los participantes voluntarios (citoyens) et chercheurs académiques dans des objectifs de connaissance.

Si existen después de plusieurs siècles, à travers, por ejemplo, l’envoi d’observations et de especimenes coleccionados lors des grandes expediciones marítimas pasées vers les muséums, connaissent aujourd’hui un essor singulier, en particular, dans le domaine de la biodiversité. Les Sciences participatives en milieu littoral et marin recuperan una gran variedad de programas, orientés vers différents sujets, taxons, milieux et vers différents publics plus ou moins spécialistes, non cantonnés «au grand public» (administradores de espacios marítimos, naturalistas, plaisanciers , pêcheurs, scolaires, grand public volontaires, etc… ). Leur objectif est par définition en premier lieu scientifique mais également pédagogique et in fine souvent d’accompagner les politiques environnementales.

Des grande profondeurs des océans à nos plages, les volontaires peuvent ainsi par example aider à la collecte de spécimens (Objectif Plancton, MNHN), l’identification d’espèces ou d’individus de fotografías o videos de vivos en organismos les grands fonds (jeu Espion des grands fonds, Ifremer), le signalement de mammifères marins (Cybelle méditerrannée, Pelagis), de tortues, o encore l’arrivée de grands requins migrateurs au large des côtes (APECS) et faciliter leur suivi. Ils peuvent aussi s’impliquer directamente sobre el terreno a través de la collecte de données standardisées, le dénombrement, les suivis de population et des communautés. Ainsi cette Participation Volontaire, sobre la base de plusieurs observatoires large échelle de la biodiversité, permite abordar cuestiones científicas qui pourraient difficilement être traitées par les seuls chercheurs académiques. Sobre todo, y multiplicando los esfuerzos de observación, produce posibles certezas suivis à large échelle y permet d’accompagner et évaluer les politiques environnementales à través de la producción de indicadores, de escenarios y recomendaciones. Il est en crucial effet de documenter et suivre l’état de la biodiversité (évolution de l’abondance, répartition des espèces) pour mieux comprendre ses réponses aux changements locaux et globaux et l’emboîtement des dynamiques anthropiques et climatiques.

READ  Según una revisión de estudios, algunos pacientes con COVID-19 pueden ser contagiosos hasta por 20 días

O répondre à ces objectifs sous-entend d’effectuer des comparaisonstiales et temporelles, ce lo que implica d’échantillonner la biodiversité (de manière standardisée) de múltiples sitios dans le temps pour constituer des jeux de données suffisamment importants et sûrs pour de telles analysis . Si le développement de capteurs automatiques, à faible coût et facilement déployables et de traitement automatisé de l’information, sont prometteurs à moyen terme, l’implication de volontaires est actuellement, pour de nombreuses questiones, essentielle pour Collector une gran cantidad de données de maniere répétée dans le temps et l’espace. Más de 150 000 participantes benévolos como por ejemplo, dans le monde entier, aux comptages annuels des oiseaux hivernants notamment dans les baies, deltas, estuaires, littorales wetlands zones (comptages Wetlands International, iniciado en 1967) et ont ainsi permis de mettre en évidence los efectos de los cambios globales en las formas más aussi les de les atténuer, in évaluant par exemple à large échelle l’efficacité des mesures de protection3 (Directiva Oiseaux, Convención de Berna). De los autores, conmigo los participantes del protocolo «Algues brunes et bigorneaux» (Biolit, Planète mer-MNHN), réparties sur 1000 km from the côte, no permiten demostrar que la diversité et l’abondance de ces gasterópodos marinos réagissaient aux pressions environnementales d’origine humaine, plutôt qu’aux facteurs biogéographiques 4. Menos concentraciones de nitratos y materias en suspensión presentes dans les grands fleuves de la côte ouest atlantique française, réduisaient todavía del 65 al 85% l’abondance de ces espèces de l’estran.

Bienvenido al lugar del participante y no se limite a la simple colecta de données. Los nombres de los programas de Sciences participatives son co-construits et coordonnés avec des asociaciones, des voluntaires et intègrent de plus en plus la participación aux différentes étapes du processus scientifique. Leur objectif est aussi bien sûr pédagogique : rapprocher la science et le citoyen, sensibiliser à la démarche scientifique, développer des connaissances autour de la biodiversité et des enjeux relatifs à sa conservación, participar à la leur appropriation et leur difusion. El protocolo ALAMER de l’observatoire Plages Vivantes 5 (MNHN) qui vise à suivre les algues laissées par la mer sur les plages, comme témoin de l’état des habitats marins à proximité et base du fonctionnement du socio-écosystème des hauts de plages, accompagne par exemple, naturellement les participantes montée en competencias en identificación de espèces, más il proponer également des outils co-construits avec le monde de l’education pour l’appropriation de l’ensemble de la démarche scientifique, de l’emergence des questionnements, la définition des protocols, la collecte et l’analyse et l’interprétation des données (séquence pédagogique). Pensé pour être déployé au sein des Aires Marines Educatives 6, il participar à ce dispositif que tiene como objetivo gérer de manière participative, dans une démarche pédagogique et écocitoyenne, une zone maritima littorale de petite taille. Ces sciences participatives sont aussi l’occasion de rapprocher le participante de la nature. Elles peuvent favoriser la découverte o la redecouverte de l’environnement proche, susciter l’émerveillement et l’envie de connaitre cette biodiversité plus aussi de la protéger et d’agir.

READ  ¡El misterio del origen de las plumas finalmente resuelto!

L’enjeu d’autant actuel que nos de vie nous avoir de moins en moins de de contacts directs avec la nature et à en saisir la vulnérabilité. La percepción de los cambios globales y la sensibilización para la conservación enjeux en milieu marin d’un plus grand nombre peut contribuyen a facilitar el diálogo entre actores, faire émerger desprojects de territoire qui intègrent des mesures de gestion et de protection des milieux plus pertinentes y duraderos 6. Les Sciences participatives constituyen ainsi aujourd’hui un formidable ouutil de mobilization citoyenne, et d’initiatives associatives et publiques en favor de la biodiversité, notamment littorale et marine, comme le prouve le panel de programs mis en place au niveau national et mondial et la participación qu’ils connaissent.

Isabelle Le Viol, jefa de conferencia, Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation (CESCO), Muséum National d’Histoire Naturelle, Station marine de Concarneau, Alliance Sorbonne Université.

Christian Kerbiriou, director de conferencias, Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation (CESCO), Sorbonne Université, Station marine de Concarneau, Alliance Sorbonne Université.

1 IPBES: https://ipbes.net/news/Media-Release-Global-Assessment-Fr

doshttps://inra-dam-front-resources-cdn.brainsonic.com/ressources/afile/320323-7bb62-resource-rapport-de-la-mission-sciences-participatives-fevrier-2016.html

3 Gaget E., Galewski T., Jiguet F., Le Viol I. 2018. Las comunidades de aves acuáticas se ajustan al calentamiento climático de acuerdo con la política de conservación y el estado de protección de las especies. Conservación Biológica, 227: 205-212.

4 Serranito B., Dimeglio T., Ysnel F., Lizé A., Feunteun E. 2022. Procesos a pequeña y gran escala, incluidas las presiones antropogénicas como impulsores de las comunidades de gasterópodos en la costa del Atlántico NE: un enfoque basado en la ciencia ciudadana. – STOTEN Ciencia del Medio Ambiente Total. En prensa

5 https://www.plages-vivantes.fr/

6 https://www.ofb.gouv.fr/les-aires-marines-educatives

Alliance Sorbonne Université : l’Institut de l’Océan

Mille cinq cents enseignants, chercheurs, ingénieurs, techniciens mènent des travaux sur les océans au sein de l’Alliance Sorbonne Université dans près de trente laboratoires. C’est la plus grande université de recherche marine d’Europe.

Les travaux et les enseignements qui y sont réalisés relèvent de disciplinas très variées, notamment la physique, la climatologie, la chimie, la géologie, la biologie, l’écologie, la géographie, l’histoire, l’archéologie, la paleontologie, la sociología, geopolítica…

Créé il ya un an, l’Institut de l’Océan a pour objectif de rapprocher ces équipes sur des projets océaniques interdisciplinario, dégager une vision transverse et globale sur des problématiques marítimos, transmettre ces connaissances et faire valoir l’excellence et l’expertise marítimo de l’Alliance Sorbonne Université.

L’institut de l’Océan es donc interdisciplinario. Il s’applique à créer des synergies entre les équipes de recherche, à enrichir l’offre d’enseignement universitaire more aussi de formation tout au long de la vie, à développer l’expertise more aussi la science participative, et à consolider l’ explotación de los grands outils scientifiques. Il a final pour mission de développer des liens de recherche et d’innovation between Sorbonne Université et le monde Maritime, ses acteurs Institutionnels et économiques.

Les composantes de l’Alliance les plus impliquées dans la creation de l’Institut de l’Océan sont Sorbonne Université et le Muséum National d’Histoire Naturelle. Disponen de 5 estaciones marítimas en Dinard, Roscoff y Concarneau en Bretagne, Banyuls y Villefranche-sur-Mer sur les côtes méditerranéennes. L’École Navale et la Marine nationale ont été asociaciones a la creación de l’Institut.

– Más información en el sitio web de l’Institut de l’Océan

READ  Ciencia ficción y estudios de género - Un seminario de doctorado en SF - Sesión 3 - ActuSF

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.